Mes dernières chroniques :

vendredi 22 août 2014

Vacances du 23 Août au 31 Août 2014 !



Coucou tout le monde !
C'est bientôt la rentrée scolaire et pour moi c'est bientôt le départ pour les vacances. Je prends une semaine de congé et je pars en Savoie, ce qui fait que je n'aurai pas Internet pendant sept jours, je me connecterai de mon téléphone pour aller sur Facebook, mais je ne pourrais pas publier d'article sur le blog.

Au programme, lecture, - d'ailleurs en dessous il y a les livres que je prends avec moi - shopping, - j'irai passer une journée en Italie, du coup, je compte bien profiter et faire du shopping là-bas - promenade, visite, etc.

Passez une bonne semaine ! Profitez de la dernière d'été et surtout bonne lecture !




Si vous avez déjà lu un de ses livres, laissez moi un petit commentaire pour dire ce que vous en avez pensé, au sinon, dîtes lequel vous intéresse ;)

jeudi 21 août 2014

Trackers, tome 2 : Shantorian de Patrick Carman



Résumé :
Après un dernier test au cours duquel Finn a failli faire une chute qui lui aurait coûté la vie, les Trackers ont été engagés par l’ISD, "International Security Directive". Leur mission : maîtriser le programme Raymond, l’incroyable sésame du Net qui permet d’ouvrir les banques, les services secrets, et d’annuler l’existence même d’Internet. S’ils y parviennent, ils attireront dans leurs filets Shantorian, un redoutable cybercriminel qui menace l’économie mondiale, et seront en mesure de le faire arrêter.
Pour cela, Adam, Emily, Finn et Lewis sont prêts à tout : être reclus dans un immense hangar en dehors de la ville, s’introduire en fraude dans l’une des plus grandes banques... Mais leurs employeurs, l’étrange Lazlo et la mystérieuse Zara, sont-ils vraiment ceux qu’ils prétendent ? Tous les Trackers sont-ils fiables ? Et Adam lui-même, raconte-t-il toute la vérité à l’agent H. Ganz ?

Mon avis :
Et voilà, enfin j’ai découvert la fin de cette enquête ! Depuis le temps que je veux lire ce deuxième tome, je l’ai enfin sortie de ma PAL.

Un petit récapitulatif pour ceux qui ne connaissent pas Patrick Carman. Patrick Carman est un auteur qui a eu une idée géniale. C'est-à-dire que quand on lit Skeleton Creek – j’ai d’abord découvert cette saga – et Trackers, on mène une enquête pas comme les autres. Nous devons, de temps en temps, nous rendre sur Internet pour y voir des vidéos. Je trouve ce concept très intéressant et je ne peux que vous dire de le découvrir !
Par contre, dans Trackers, les vidéos sont retranscrites à la fin du roman, donc on est pas obligé d’avoir l’ordinateur à côté de nous même si les vidéos c’est deux fois mieux.

Bref, revenons-en à Trackers. On reprend là ou au premier tome on s’est arrêté. Adam est toujours au poste de police entrain d’être interrogé. Une très grosse somme a disparu de plusieurs banques, tous les indices accusent Adam, Finn, Emily et Lewis. Adam va nous raconter depuis le début le pourquoi du comment. L’histoire se déroule toujours sous forme d’interrogatoire, d’ailleurs c’est encore Adam qui nous la raconte.

C’est un Jeunesse donc le style d’écriture est très abordable, simple et fluide ! C’est un livre qui se lit très facilement et rapidement. Il est très court et une fois commencer, on veut absolument découvrir le coupable, comment il s’y est pris et tout…
Au premier tome, j’avais trouvé que Patrick Carman utilisait des termes assez compliqué concernant l’informatique, là, je n’ai pas trouvé de difficulté et ce fut très agréable. Les vidéos sont toujours autant passionnantes, à force de me rapprocher de la fin, je commençais à me poser beaucoup de questions sur le ou les coupable.
L’intrigue est à son comble, dans le premier tome Adam nous raconte le début, mais là, on arrive au fin mot de toute cette histoire et le suspense est bien présent. C’est rempli de rebondissements, de révélations, d’ailleurs c’est ce qui fait que le roman est si addictif.
Le sujet tourne toujours autant de l’informatique, du hacking et tout. Moi qui adore l’informatique, je trouve ce très intéressant. On en apprend beaucoup.

En conclusion, une fois de plus Patrick Carman a su m’emporter dans son univers. J’adore le concept de regarder les vidéos à travers le site Internet avec les mots de passe. J’espère qu’il ne va pas s’arrêter en si bon chemin et qu’il sortira d’autres sagas avec le même principe.
Trackers est une duologie, ça se lit bien, l’intrigue est prenante, les personnages très intéressants, le style fluide et simple. Bref, un très bon livre qui fait passer un bon moment !

Je tiens à remercier les éditions Bayard pour cette découverte !

(Cliquez sur l'image pour voir la chronique)
Tome 1

mercredi 20 août 2014

Gardiens des cités perdues, tome 1 de Shannon Messenger


Résumé :
Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Mon avis :
Je me suis lancée dans ce livre sans avoir d’avis dessus. J’ai juste regardé la note qu’il avait sur Livraddict et j’ai constaté qu’il avait une très bonne note. Donc j’ai commencé ma lecture avec enthousiasme et je n’ai pas été déçue par ce roman !

Sophie âgée de douze ans est télépathe et à une mémoire photographique. Grâce à sa mémoire, elle a sauté beaucoup de classe et s’ennuie en cours… Ses camarades ne l’apprécient pas car c’est une surdouée. Un jour, à la visite d’un musée, elle va faire une rencontre qui va totalement changer sa vie : Fitz.

Pour commencer, je sens que je vais avoir du mal avec cette chronique, je n’ai pas envie d’en dire trop car franchement, j’ai adoré découvrir cet univers sans avoir d’avis dessus.
Shannon Messenger a un style d’écriture prenant, fluide et simple. Une fois qu’on attaque la lecture c’est très dur de le lâcher, à chaque fin de chapitre, on n’a qu’une seule envie c’est de continuer la lecture. L’univers de l’auteure est très bien ficelé, elle sait où elle veut nous mener et nous lecteur on se laisse emporter dans la découverte de celui-ci.
Tout au long du livre, je n’ai pas eu l’impression de suivre une héroïne de douze ans, certains moments je me rappelais qu’elle était jeune, j’avais l’impression qu’elle était plus âgée de quinze ans que de douze.
Sophie est très mature pour son âge, elle est très attachante. Dès le début, je me suis accrochée à elle et à tout ce qu’elle vit dans le monde des humains. Elle a de l’ambition, adore réussir ce qu’elle entreprend, elle ne baisse pas facilement les bras et à une force cachée au fond d’elle qui demande qu’à sortir ! Bref, personnellement c’est une héroïne que j’ai apprécié suivre du début à la fin.
Les autres personnages sont tous attachants, Dex pour son humour, Fitz pour son attachement, Biana pour sa féminité… Même les adultes restent attachants, sauf quand ils ne veulent pas ce qu’ils savent, ça m’a pas mal gonflé mais après, Sophie n’a que douze ans donc elle ne doit pas trop en savoir…

L’intrigue est tant qu’à elle très bien menée du début à la fin. On ne s’ennuie pas avec ce roman, quand il n’y a pas d’actions, on découvre pleins de choses très intéressantes, le rythme est soutenue, il y a toujours quelque chose qui fait qu’on ne lâche pas ce roman. Un premier tome réussi, il a su me satisfaire et ce qui est sur c’est que je continuerais cette saga volontiers et avec enthousiasme.

Le résumé ne donne pas d’indice sur le nouvel univers de Sophie, personnellement, j’ai essayé de ne pas le dévoiler car j’ai adoré le découvrir par mes propres moyens. De ce fait, ça ne sera pas une chronique très longue mais il faut que vous découvriez ce roman absolument. C’est un Jeunesse mais un Jeunesse plus adulte. Ce n’est pas un Jeunesse où le héros se fort des situations dangereuses en claquant des doigts, ici, Sophie va devoir s’adapter, se faire des amis, s’organiser de façon différentes, travailler…
Tout au long de ma lecture, je me demandais qu'elle passage la couverture pouvait bien représenter, je n'ai pas été déçue car la scène se repère très facilement et c'est juste un régal de s'imaginer la scène avec la couverture - qui d'ailleurs, est juste magnifique !

En conclusion, un premier tome qui pose les bases de l’univers de Shannon Messenger. Sophie va nous surprendre encore et encore. Il y a tellement de choses que l’auteure ne nous a pas encore racontées. L’univers est très passionnant, malgré le fait qu’on en apprenne beaucoup dans ce premier tome, je me langui de découvrir la suite.

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette fabuleuse découverte !

(Cliquez sur les images pour voir les chroniques)
Tome 2
Tome 3
Tome 4

jeudi 7 août 2014

L'école des mauvais méchants, tome 2 de Stephanie S. Sanders



Résumé :
Être méchants, ça s'apprend !

Programme de l'année scolaire

Élève : Rune Drexler
Niveau : Félon

Cette année, en plus de vos cours habituels, vous devrez :
1. Chevaucher un dragon
2. Renverser un directeur d'école
3. Écrabouiller un Super-Héros
4. Révéler un terrible secret de famille

Votre réussite à ces épreuves conditionne votre passage au niveau supérieur.

Vous avez le droit de vous faire aider par les conspirateurs de votre choix. Choisissez bien : trahisons autorisées.

Mon avis :
Le premier tome m’avait bien plu de cette saga, c’était très drôle, jeunesse, prenant. Ca fait un moment que je regarde ce livre dans ma PAL et je me suis enfin décidée à le sortir. Je peux vous dire qu’il est certes, mon drôle mais encore plus prenant que le premier !

Toujours auprès de Rune à l’école des mauvais méchants, on l’accompagne encore une fois dans un complot.
Rune est un personnage que j’apprécie énormément. Même s’il devrait être méchant, il fait tout pour secourir les personnes qu’il apprécie. Il est jeune donc fait des erreurs, mais essaye de les réparer comme il peut. Les personnages secondaires comme Loup, Jez, Ileana sont tous très intéressants, j’ai apprécié découvrir cette histoire avec eux. Ils ont chacun leur caractère et d’ailleurs, ça ne se passe toujours très bien entre eux, surtout entre Jez et Ileana. D’ailleurs, leurs échanges m’ont fait sourire plusieurs fois.

Le style de l’auteure est très prenant. Dès le début, on est pris dans l’histoire, l’intrigue se met en place petit à petit et on est entrainé avec Rune dans la recherche de la vérité. C’est un Jeunesse donc c’est simple et rapide, un langage simple et fluide. De plus, je trouve dommage qu’il contienne peu de pages, à peine commencer c’est fini, c’est vraiment dommage car je n’ai presque pas eu le temps d’apprécier d’être retourné à l’école. De plus, j’ai appris que c’était une saga en deux tomes donc je ne pourrais pas y retourner.
Entre action, rebondissements, révélations, trahisons, amour, amitié… je peux vous dire qu’on ne s’ennui pas dans ce livre. Encore une fois, je trouve la couverture très belle et adapté au roman.

En conclusion, je ne peux que conseiller cette saga, c’est frais, sans prise de tête, prenant, simple, drôle ! Bref, tout pour plaire. Ca reste Jeunesse donc on devine assez facilement ce qu’il va se passer mais au moins, on imagine l’histoire et on ne pense plus à rien ! Un bol d’air frais rapide.

Je tiens à remercier les éditions Nathan pour m'avoir fait découvrir ce roman !

(Cliquez sur l'image pour voir la chronique)
Tome 1

mercredi 6 août 2014

King's game, tome 1 de Nobuaki Kanazawa


Résumé :
Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

Mon avis :
Je connaissais King’s game de nom par rapport aux mangas. D’ailleurs, ça fait un certains temps que je voulais les lire, du coup, je vais me laisser tenter pour enfin les découvrir et redécouvrir l’histoire à travers les dessins.

Donc on suit Nobuaki, un jeune garçon qui est au lycée en classe de seconde. Un jour, tous les élèves de sa classe vont recevoir un sms comme quoi ils vont tous jouer au jeu du Roi. Très vite, des choses horribles vont se produire. Nobuaki accompagné de son meilleur ami, Naoya et de sa petite amie, Chiemi vont se rendre compte que le jeu du Roi est bien réel. Si la personne concernait ne réalise par l’ordre donné par le Roi, celui-ci reçoit un gage mortel…

On a principalement le point de vue de Nobuaki. Il essaye à tout prix de sauver tous les élèves, il veut absolument découvrir qui est le Roi. Nobuaki a un grand cœur, il est prêt à tout pour les sauver, même si ça lui fait mal. Même si parfois, il m’exaspérait à parler au lieu d’agir, je l’ai trouvé très concret.
Par contre, j’ai eu un début très difficile avec tous les noms Japonais, est-ce que c’est une fille ou un garçon qui parle ?... C’est malheureux à dire, mais vers la fin je savais qui était qui, faut dire qu’il y avait moins de personnage qu’au début.

L’histoire devient vite angoissante et prenante. Je ne m’attendais pas à ce que l’histoire démarre de suite, mais à peine commencé, je me suis prise dans l’intrigue pour découvrir qui était le Roi de ce jeu monstrueux. J’ai été souvent angoissé pour les élèves, je me mettais aussi à leur place, quand j’étais en seconde, s’il m’aurait arrivée ça, je ne sais pas du tout comment j’aurai réagi…

D’ailleurs, au début les ordres sont assez softs, mais plus on avance dans l’histoire plus ça devient hard. Même si on n’a pas forcément tous les détails de toutes les scènes, on imagine très bien ce que subit le personnage et ce fut assez déstabilisant par moment car je m’imaginais très bien les scènes. Je me langui de voir ce que donne cette histoire en image.

Par contre, j’ai été assez déçue par la fin, quoi non pas déçue, plutôt frustrée car je ne l’ai pas compris. Je voulais arriver à la fin dès le début, toutes les révélations au cours de la lecture et surtout à la fin ont été très intéressantes et m’ont surprise, mais il manque beaucoup d’explications et du coup, la fin reste pour moi incompris. Je sais qu’il y aura un deuxième tome, c’est pour ça que je me langui vraiment de le lire et surtout qu’il y aura toutes les explications et qu’il n’y aura plus de passage floue. Je ne vais pas dire toutes les questions que j’ai encore en tête car ça pourrais spoiler…

Pour le style de l’auteure, je ne sais pas si c’est dû au style ou à la traduction, mais il n’y a pas spécialement de style. C’est écrit comme l’auteure parle. Ce qui est assez dommage. Et plusieurs points m’ont parus pas crédibles, comme le fait que Nobuaki passe la nuit dehors et que sa mère ne dise rien… C’est surtout ça qui m’a un peu dérangé, l’intrigue est intéressante et prenante, dommage que ça vienne un peu gâcher le livre.

En conclusion, ce fut une belle découverte. Je ne m’attendais pas à ça, l’intrigue m’a intéressé dès le début. J’ai été happé dans l’histoire très rapidement. Comme Nobuaki, je me suis lancée dans la recherche du Roi. Dommage que le style de l’auteure ne soit pas très construit mais aucun n’est parfait… Un thriller angoissant !

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette découverte !

(Cliquez sur les images pour voir les chroniques)
Tome 0
Tome 2
Tome 3

lundi 4 août 2014

Alsorvampred, tome 1 : Le deuil de l'ignorance de Chloé Delalandre


Résumé :
Emily Delatre, 22 ans, a été élevée par sa tante Rose suite à la disparition de ses parents alors qu’elle était enfant. Elle a toujours mené une existence tranquille et remplie d’amour. Mais après une déception sentimentale, Emy, encore sous le choc du décès de sa tante, décide de tout plaquer et de partir s’installer en Normandie, terre d’accueil de sa meilleure amie, Alice Montrouge. En s’installant à Louverville, Emy était bien loin d’imaginer ce que cette petite ville, qui lui était pratiquement inconnue, et ses habitants allaient lui apprendre sur ses origines. Et sa rencontre avec le beau et mystérieux Alexandre Dussy ne fera que la plonger encore davantage dans un monde dont elle ignorait jusqu’à la simple existence…

Mon avis :
Alsorvampred est un livre que j’avais repéré il y a quelques temps. Quand les éditions Rebelle l’ont proposé en service presse, je n’ai pas hésité et envoyé ma candidature. Très contente car j’ai été retenue pour le lire ! Je ressors de cette histoire convaincue.

Emy est âgée de vingt-deux ans, sa tante est décédée récemment et son petit ami l’a quitté. Emy veut remonter la pente et pour ça, elle décide de rejoindre sa meilleure amie Alice en Normandie. Elles vont décider de s’associer pour ouvrir un magasin, Emy va de mieux en mieux, jusqu’au jour où Alexandre rentre dans la boutique… Emy ne s’attendait pas à découvrir un nouvel univers.

Ce n’est pas parfait faut l’avouer, mais personnellement, j’ai passé un très bon moment. Tout d’abord, je trouve la couverture très belle et très représente de l’histoire. Elle est parfaitement adaptée à ce livre. Ensuite, je vais d’abord commencer les points négatifs, j’ai trouvé qu’Emy prenait la découverte de l’univers des sorciers, des vampires trop facilement. Certes, elle se sentait à part dans le monde des humains, mais là, hop, elle apprend qu’elle est une sorcière et voilà, elle est tout à fait d’accord et tout. Bref, ensuite, j’ai trouvé certains passages ressemblant à Twilight. Bon, en même l’histoire d’amour se passe entre une sorcière et un vampire, donc faut dire que l’idée n’est pas original car c’est souvent repris dans les histoires.
Il manque pas mal d’informations dans ce roman, on n’entend presque pas parler de la tante Rose, comment est-elle décédée ? Alors que c’est elle qui a élevé Emy. Ensuite, pourquoi Emy s’est évanoui ? Beaucoup d’informations concernant la magie, les vampires, Alex sont mis sous silence, ce qui est vraiment dommage, car j’aurai adoré découvrir plus d’informations.

Pour les points positifs, même si certaines idées ne sont pas originales, Alsorvampred a un côté orignal. Je ne vais pas vous dire la signification du titre, Alsorvampred car personnellement j’ai beaucoup apprécié le découvrir en lisant le livre, mais l’idée est très originale et je vous invite à le lire pour le découvrir, surtout le symbole qu’il y a sur la couverture du livre de la couverture. De plus, le style de Chloé Delalandre est assez prenant, certes ce n’est pas parfait, mais dès le début j’ai été prise dans l’histoire.
L’action est assez longue à venir mais comme c’est un premier tome, on découvre l’univers, les personnages, les lieux petit à petit et j’ai apprécié. D’ailleurs, en parlant des personnages, Emy m’a souvent énervé selon les situations, elle a vingt-deux ans et par moment on aurait dit une adolescente de seize ans… Heureusement que ce n’est pas tout le long du roman.
Alexandre est un personnage très mystérieux, il est très attentionné, charmant, dévoué. J’avoue que j’aimerais beaucoup avec un petit ami comme ça^^ Mais, il reste très mystérieux, finalement on ne le connaît pas tant que ça.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment, même si l’histoire d’amour n’est pas originale, l’univers des sorciers et vampires restent à découvrir. Il y a quand même un coté original dans ce roman. C’est une histoire que j’ai aimé découvrir, il manque des informations sur l’univers mais ça reste très prenant. L’intrigue arrive petit à petit et l’histoire devient de plus en plus prenante. Je me langui de découvrir la suite !

Je tiens à remercier les éditions Rebelle pour cette découverte !

samedi 2 août 2014

Bilan '27 Juillet 2014


C'est l'heure du bilan !!
Ce mois-ci j'ai lu vingt-cinq livres dont quatorze bande-dessinées et cinq mangas. Ce qui fait en fait six livres en tout. Ce n'est pas grand chose mais comme je n'avais pas spécialement envie de lire et le temps je trouve quand même pas mal. Les bande-dessinées se lisant très vite j'ai préféré lire ça que rien du tout...

Livres lus :






Surnaturels, tome 2 : La malédiction des vampires d'Arnaud Dollen & Jérôme Alquié (48 pages)

Les héritiers de l'aube, tome 2 : Des profondeurs de Patrick McSpare (285  pages)

Pure blood boyfriend, tome 1 d'Aya Shouoto (172 pages)

Un beau jour peut-être de Lauren Graham (447 pages)

La Rose écarlate, tome 2 : Je veux que tu m'aimes ! de Patricia Lyfoung (48 pages)

La Rose écarlate, tome 3 : J'irai où tu iras de Patricia Lyfoung (48 pages)

Les Carnets de Cerise, tome 1 : Le zoo pétrifié de Joris Chamblain & Aurélie Neyret (76 pages)

Princesse Sara, tome 1 : Pour une mine de diamants d'Audrey Alwett & Nora Moretti (48 pages)

Surnaturels, tome 3 : Forces élémentaires d'Arnaud Dollen & Jérôme Alquié (48 pages)

Princesse Sara, tome 2 : La Princesse déchue d'Audrey Alwett & Nora Moretti : 15 (48 pages)

Princesse Sara, tome 3 : Mystérieuses héritières d'Audrey Alwett & Nora Moretti (48 pages)

Lou, tome 6 : L'âge de Cristal de Julien Neel (48 pages)

Loin de tout, tome 2 : Près de toi de J. A. Redmerski (347 pages)

À fleur de peau, tome 3 : Fire de Maya Banks(473 pages)

Surnaturels, tome 4 : Promettez un avenir à Silène ! d'Arnaud Dollen & Jérôme Alquié (48 pages)

Kiss of Rose Princess, tome 6 d'Aya Shouoto (192 pages)

La légende du Changeling, tome 1 : Le mal-venu de Pierre Dubois & Xavier Fourquemin (56 pages)

La légende du Changeling, tome 2 : Le croque-mitaine de Pierre Dubois & Xavier Fourquemin (56 pages)

La légende du Changeling, tome 3 : Spring Heeled jack de Pierre Dubois & Xavier Fourquemin (56 pages)

Kiss of Rose Princess, tome 7 d'Aya Shouoto (192 pages)

Kiss of Rose Princess, tome 8 d'Aya Shouoto (194 pages)

Wizards, tome 1 : L'initiation de Diane Duane (180 pages)

Kiss of Rose Princess, tome 9 d'Aya Shouoto (192 pages)

Alsorvampred, tome 1 : Le deuil de l'ignorance de Chloe Delalandre (306 pages)

Lecture en cours :

King's Game, tome 1 de Nobuaki Kanazawa (38 pages)


Total : 3 742 pages ! Encore un mois où j'ai lu pas mal de bande-dessinées et mangas mais franchement ça m'a fait du bien, je n'avais pas envie de roman donc lire des choses rapide et simple fut bénéfique.